Immersion dans l'atelier de sérigraphie

Ca faisait longtemps qu'on voulait vous parler plus en détail de la technique d'impression la plus qualitative: la sérigraphie. On était revenu de l'atelier avec tout un tas d'images et de vidéos, et le temps a passé... Aujourd'hui, on vous propose un voyage dans le pays des couleurs, de la précision, de l'amour du travail bien fait. Bonne lecture!



Etape 1 : l'oeuvre à imprimer

C'est évident, mais tout part de là. L'artiste compose son oeuvre sur le support de son choix, puis nous la numérisons pour obtenir un fichier imprimable. Pour réaliser un t-shirt en sérigraphie, le nombre de couleurs doit être limité; chaque couleur va correspondre à un "écran" ou "pochoir" séparé.

  • Les oeuvres "Solaire", "Guetter", "Forest", "Talisman" comportent une couleur

  • Les oeuvres "What you see here", "Graffaune cerf" comportent deux couleurs

  • "Blue bird" est composé de trois couleurs (bleu foncé, bleu clair et blanc).


Les autres oeuvres comportent trop de couleurs pour la sérigraphie, elles ont été réalisées en imprimante digitale haute définition (pas de transfert collé sur le t-shirt!).


Etape 2: la réalisation du "cadre"


Le cadre, aussi appelé, écran ou pochoir. Il est tendu entre une armature en métal, pour que le motif ne se déforme pas. Une couche d'enduit spécial (la couleur rose sur la photo) est exposée à une lumière très puissante avec l'oeuvre posée dessus. La lumière fixe l'enduit, sauf aux endroits protégés par le motif; une fois rincé, la couche d'enduit s'enlève et va révéler l'oeuvre en "négatif": les mailles qui n'ont pas été exposées à la lumière vont former le pochoir.

Le cadres (1 par couleur) sont fixés sur la machine de sérigraphie, appelée "carrousel".




Etape 3: la préparation de l'impression


Il faut prendre des repères sur la table d'impression pour que les différentes couches, qui seront imprimées les unes après les autres, se superposent correctement. Il faut également bien choisir sa couleur et travailler la peinture (pas trop pâteuse, pas trop fluide...) en fonction du support, de la finesse du motif à imprimer, de la granularité du cadre... tout un travail.




Etape 4: l'impression


Et c'est parti!

Les t-shirts sont positionnés sur les "jeannettes", la machine de sérigraphie les fait tourner automatiquement et applique chaque couleur séparément, avec plusieurs couches de peinture très fines. C'est finalement l'étape la plus rapide car quand tout est correctement préparé avant, il suffit de quelques minutes pour réaliser une série limitée.



Etape 5: le séchage


Les t-shirts imprimés passent dans un tunnel de séchage pour fixer la peinture et assurer une bonne résistance aux lavages.



Et voilà! Votre futur t-shirt est prêt, on lui rajoute son numéro, la description de l'artiste et on le glisse dans sa boîte cadeau pour vous l'expédier...


Merci à tous de soutenir l'artisanat français, et de contribuer à la sauvegarde des ateliers!


Et merci d'avance pour vos commentaires et partages...